Délégationde la Meuse-Moselle

Culture

Université populaire à l’Accueil Jean Rodhain

En université populaire Quart Monde, à Metz, des sujets très variés sont abordés : le respect, l’argent, le travail, et ces derniers mois, la culture. Nous allons lire un extrait des échanges du groupe de préparation de cette université populaire qui se réunit rue de la Glacière [1], à l’Accueil Jean Rhodain du Secours Catholique.

Christophe :
Avoir les mêmes goûts musicaux ça rapproche les gens. Aller au cinéma avec quelqu’un ça crée un lien. C’est très important, personnellement je ne peux pas me passer de la musique. J’étais musicien par le passé. Le lien, c’est formidable, même si parfois ça fait du bien d’être seul, ce n’est pas le but. En ce moment, on vient manger ici, on rencontre des personnes intéressantes, qui en ont dans la tête, ils font le tour des questions, ça fait des belles rencontres. J’ai ressenti le besoin de revenir ici.
La culture ? C’est se prêter un bouquin, en parler, parler d’un auteur… La peinture. Je ne suis pas manuel. La culture, c’est Jack Lang, la Fête de la musique, les musées, le jazz, le blues, l’histoire de la musique, l’histoire de la culture… Mitterrand, la chapelle Sixtine, les choses qui sont belles. J’associe clairement culture avec la beauté.

John :
La culture, ça devrait regrouper les gens, s’ils s’intéressent aux autres. On essaie d’avoir une philosophie. On recherche ce qu’on fait de soi-même au travers de tout cela. Il faut tuer la peur, tout le monde a peur. Il faut tuer la peur de l’autre. Il faut le découvrir, le connaître. On peut devenir humain par le savoir, la créativité.

Mohamed :
Les tableaux, c’est pour moi. Le but c’est l’activité. Mais je veux les montrer. Les activités ont des relais entre eux. Le message doit circuler. Ce serait triste si vous gardez vos connaissances pour vous tout seul. Le cerveau ne fonctionnerait pas correctement.

John :
En fait, t’as développé tes capacités.

Moulay :
Apprendre l’autre, connaître l’autre, ça me soulage. Si je reste tout seul, ça ne va pas. Si je ne côtoie pas l’autre, c’est pas une vie pour moi ! J’apprends beaucoup par les autres.

Mohamed :
Connaître l’autre, c’est l’humanité ! C’est le message de l’humanité, il faut connaître les autres.

Publié en novembre 2016

[1] Sur cette initiative d’université populaire, voir l’article : « Quand l’université populaire débarque à l’Accueil Jean Rodhain.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne

Paroles de vie

  • Université populaire à l’Accueil Jean Rodhain