Délégationde la Meuse-Moselle

Service Urgences

Dans certaines situations d’urgences nécessitant la mobilisation de moyens importants, le Secours Catholique apporte sa contribution, selon sa vocation propre.

Service Urgences

Le service Urgences existe en Moselle depuis de nombreuses années. Avec le regroupement de la délégation Meuse-Moselle, il s’agit maintenant de consolider le service existant et de l’ouvrir aux acteurs de Meuse qui ne sont pas encore représentés au sein du service. Une nouvelle formation en mars 2016 à Benoîte-Vaux en Meuse sera une première initiative pour lancer l’appel et trouver de nouveaux membres.

En 2015, le service Urgences s’est réuni à deux reprises : le 13 mai et le 17 septembre. Le service a confectionné un panneau de présentation de sa mission et de ses actions pour la journée de rassemblement du 21 octobre à Vigneulles. Il a préparé une formation en lien avec le département Urgences du Secours Catholique, au siège national à Paris, pour le mois de mars 2016. Le service Urgences de la délégation Meuse-Moselle est composé de neuf personnes : Bernard Humbert, Paul Albert, Christian Irigaray, Pierre Baude, Marie-Joelle Picquenard, Chantal Dupont, Claude Alizé, René Sourassamy et Alexis Garnier.

Le Secours Catholique intervient en cas de situation d’urgence auprès des populations sinistrées. Il envoie des bénévoles en binômes pour aller à la rencontre de la population, écouter et soutenir moralement et repérer les besoins. Des aides matérielles identifiées pourront ensuite être versées par le Secours Catholique aux victimes.

Il existe une convention nationale et une convention départementale, depuis 2006 en Moselle, renouvelable tous les trois ans. Pour le département de la Moselle, le texte reprend la convention nationale (B et C). En Meuse, il n’existe pas de convention signée avec le Secours Catholique. L’agrément civil est délivré par le ministère de l’Intérieur pour les missions de type B et C.

  • Agrément B : action de soutien aux populations sinistrées (visites à domicile).
  • Agrément C : encadrement des bénévoles lors des actions de soutien aux populations sinistrées.

Même si ce n’est évidemment pas à souhaiter, plusieurs sites peuvent être sujets à catastrophes. Ce sont des sites en Moselle et en Meuse, classés Seveso (directive qui identifie les risques liés à certaines activités industrielles dangereuses).

D’autres catastrophes peuvent se produire en Meuse-Moselle : des accidents sur les autoroutes (A4, A31), les voies ferrées, des effondrements miniers, des inondations…

Le département Urgences France, au siège du Secours Catholique à Paris, est composé de deux salariés et d’une dizaine de bénévoles. Thierry Cuénot en est l’actuel directeur. Le département intervient en cas de sinistres ou de catastrophes à l’appel des délégations du Secours Catholique dans toute la France. En octobre 2015, un appel a été lancé par la délégation des Alpes-Maritimes, à la suite des inondations qui avaient frappé le département. Deux bénévoles de Meuse-Moselle étaient disposés à se rendre à Nice en décembre après un nouvel appel du 24 novembre. Finalement, les besoins en bénévolat ont été stoppés plus tôt que prévus et la mission annulée.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne