Délégationde la Meuse-Moselle

Young Caritas Lorraine

Séjour au Bangladesh : arrivée dans la région de Rajshahi

Avec Claire, Anthony, Diane, Lara et Stéphanie

Mardi 10 juillet. Nous sommes arrivés dans la région de Rajshahi il y a trois jours, après un trajet en train confortable de sept heures. Nous avons vu défiler de nombreux paysages. Et avons partagé notre premier repas au sein de la cantine avec les membres de la délégation Caritas locale. Une présentation des différentes thématiques d’actions a été présentée dans la soirée et nous avons mieux compris leurs projets.
À 0 h nous étions devant la petite télévision installée dans le corridor, en compagnie de David, le salarié de Caritas qui nous accompagne, pour voir le match France-Belgique. L’attention était à son comble. Les Bangladais que l’on rencontre nous parlent beaucoup de la Coupe du monde de football et de la victoire de la France !

Groupe de Scori Chakiuili.

publié en juillet 2018

Les membres de Caritas nous ont construit un programme très intéressant, dont une visite du projet de microcrédit mené par un groupe de femmes, qui nous a particulièrement plu ces derniers jours. Nous avons rencontré deux des 374 groupes dans les villages de Scori Chakiuili et Nadanaugur. Le projet a pour but de former un groupe d’entraide pour que certaines personnes puissent éviter l’endettement et accéder au système bancaire et à ses prêts. Caritas les a aidées à s’organiser et a fait le lien avec la banque.

La première communauté est composée de 23 femmes, qui ont elles-mêmes sollicité l’aide de la Caritas Bangladesh. Tous les mois elles mettent à la banque au moins 20 takas gagnés par leurs maris. Elles ont chacune un livre de comptes où elles notent leurs dépenses hebdomadaires. Elles peuvent obtenir un prêt au bout de trois mois. Ce sont elles qui décident de la manière d’utiliser l’argent.

Le second groupe, à Nadanaugur, fonctionnant sur le même principe, nous a présenté l’application concrète : achat de vaches pour le lait ou la reproduction, achat de chèvres, ouverture d’un petit commerce. Puis de nombreuses questions culturelles ont été abordées.

La chaleur peut être pesante mais elle ne modifie en rien notre joie d’être ici.

Imprimer cette page

Portfolio