Délégationde la Meuse-Moselle

Meuse-Moselle

La création de nouvelles équipes se développe

La création de nouvelles équipes se développe

publié en avril 2016

SECTEUR DE L’ORNE

Le mercredi 24 février, tous les bénéficiaires d’une aide de la commission sociale de Moselle en 2015 résidant à Moyeuvre-Grande, Moyeuvre-Petite et Rosselange ont été invités à une rencontre partage. Quatorze personnes se sont rendues à l’invitation. Ces deux heures de rencontre ont passé trop vite. Toutes les personnes présentes ont pu s’exprimer librement et ouvrir leur cœur sur ce qu’elles avaient envie de partager de beau, leurs trésors, mais aussi et surtout ce qui leur pesait, leurs fardeaux. Douze personnes se sont engagées à poursuivre l’aventure et déjà des idées émergent : « Moi je sais faire des choses, alors je peux aider quelqu’un d’autre, qui lui aurait besoin de ce que je sais, on peut s’entraider. » L’aventure ne fait que commencer mais elle est pleine de belles promesses, et cette première rencontre nous renforce dans notre conviction du « jamais sans les gens ».

Patricia Barozzi

SAINT-AVOLD

Le Secours Catholique propose un « café solidaire » à Saint-Avold. Cet accueil sera un lieu convivial ouvert à tous, à partir duquel pourront naître des actions collectives, une aide et un accompagnement pour financer des secours ou des projets, un soutien pour les démarches administratives. Nous envisageons aussi de mettre en place des cours de français langue étrangère.

Persuadés que pour lutter efficacement contre la pauvreté, il est préférable de coordonner nos actions, nous voulons inscrire ce projet de nouvelle équipe locale du Secours Catholique dans le paysage des acteurs de solidarité institutionnels et associatifs déjà en place. Ainsi, toutes les fois que cela sera possible, nous souhaitons contribuer à des actions pensées et réalisées en partenariat, avec et dans l’intérêt des personnes et des familles en situation de fragilité.

Une équipe de bénévoles vous accueillera tous les lundis de 14 h à 16 h à la salle Saint-Nabor, 5, avenue Général-de-Gaulle à Saint-Avold. Nous rechercherons aussi des bonnes volontés pour renforcer l’équipe.

René Sourrassamy

SAINT-MIHIEL

Pour développer une présence dans le secteur de Saint-Mihiel, nous avons souhaité rencontrer dans un premier temps la paroisse et les Conférences de Saint-Vincent-de-Paul, puis ces autres acteurs de solidarité que sont les Restos du cœur, la Croix-Rouge, l’Instance locale de coordination gérontologique (ILCG), une association d’insertion, la Maison de la solidarité. Après ces rencontres, des pistes d’investigation se sont imposées : évaluer le besoin d’hébergement pour les familles de détenus en visite, participer avec les Conférences de Saint-Vincent-de-Paul à la réflexion sur l’opportunité de mise en place d’une épicerie solidaire…

Nous ne savons pas encore vers quelle(s) direction(s) notre action va se tourner mais nous voulons maintenant confronter notre connaissance partielle du terrain, et de ses acteurs, avec celle des personnes qui vivent la précarité sur ce territoire. Nous ne souhaitons pas entrer en « concurrence » avec ce qui se fait déjà, mais apporter de la nouveauté et créer une réelle relation de partenariat avec l’ensemble des acteurs locaux.

Jean-Paul Boulier

STENAY

L’analyse des aides accordées par la commission départementale des aides a montré que la grande majorité émanait du secteur de Stenay et de ses environs, secteur où le Secours Catholique n’est pas présent. Forts de ce constat, il nous est apparu important d’aller à la rencontre de ces personnes qui nous avaient sollicités, que nous avions aidées mais que nous n’avions jamais rencontrées. C’est ainsi que l’idée de convier à une rencontre les personnes aidées au cours de ces deux dernières années a germé. Un courrier d’invitation a été adressé à trente-deux familles pour leur indiquer que nous avions besoin d’entendre leur parole, leur ressenti afin que leur expérience nous aide à identifier et à comprendre à la fois les difficultés mais aussi ce qui fonctionne bien dans leur environnement local. Parallèlement, différentes rencontres ont également eu lieu avec plusieurs acteurs de la Ville de Stenay afin de leur présenter notre démarche et notre volonté de travailler en partenariat.

La rencontre avec les familles de Stenay s’est déroulée le 26 février 2016 au Centre social et culturel, cinq personnes avaient répondu à notre invitation. Au cours de cette rencontre très riche en échanges, il est ressorti un besoin de parler, de partager avec d’autres. Les personnes font preuve de beaucoup de ressort, d’intelligence et ont une capacité de prise de recul qui nous a impressionnés. Chacun est porteur de talents particuliers : cuisine, couture, bricolage, informatique… Plusieurs centres d’intérêt et de préoccupations ont été évoqués : désir de la rencontre, plaisir de parler, de partager gratuitement ; désir de s’en sortir, mais avec d’autres ; recherche d’emploi, mobilité, problématique de l’éloignement des services (CAF, Pôle emploi)…

Entre révolte et angoisse, l’espoir de sortir un jour de cette situation difficile l’emporte malgré tout chez chacun d’eux. La rencontre achevée, tous étaient d’accord pour que l’on se retrouve, une prochaine date est d’ores et déjà fixée pour le mois d’avril.

Sérgio Monteiro-Tiago

Imprimer cette page

Faites un don en ligne